Les plus récentes parutions

Apprendre... différemment

Collections, volume 6, numéro 3
Septembre 2019

Longtemps j’ai cru que je n’étais bon à rien, mais jamais je n’ai pensé que j’étais idiot. Et pour cause. J’ai eu un mal fou à apprendre à lire. J’en ai dans ma chair le souvenir de douleurs physiques à force d’efforts démesurés. Il a fallu des années, très nombreuses, avant que l’activité de lire ne soit plus synonyme de souffrance. Peut-être la moitié de ma vie. Quant au plaisir, il s’est fait désirer jusqu’à tard dans mes jours. Écrire? Un chemin de croix qui tournait en rond, fait de chutes répétées et incessantes. Personne ne me croit quand je dis que je faisais cinquante fautes dans une dictée de cent mots. Mon cerveau s’en souvient. Ma mémoire est imprégnée d’images de pages couvertes de rouge et de notes minables. Une sorte de sacrifice expiatoire qui ne trouvait jamais sa rédemption. Tout était réuni pour me pousser au plus vite loin des bancs d’école. Je ne comprenais pas. Je ne me comprenais pas. La dyslexie était sans doute cachée dans les pages du DSM-II (à l’époque), mais le mot ne s’était pas rendu à mes oreilles, ni à celles de mon entourage. C’est bien connu : ce qui n’a pas de nom n’existe pas.

Collections consacre tout un numéro aux chemins de traverse de l’apprentissage. Il y a désormais à la disposition des enfants, des jeunes et des adultes des trésors de ressources pour avancer. Apprendre est une chance inouïe. La douleur n’est que de peu d’utilité pour y arriver. Quelle chance. Cela laisse toute la place à la confiance, à la curiosité et au travail. Et au talent qui est enfoui en chacun.

La famille sous toutes ses formes

Collections, volume 6, numéro 2
Juin 2019

La famille, assise de la vie individuelle et sociale. De quelque côté qu’on l’aborde, on prend conscience de sa réalité mouvante, en constante évolution. Qu’elle soit traditionnelle, monoparentale,
homoparentale, reconstituée, éclatée, une constante la traverse : l’amour inconditionnel qui unit les uns et les autres malgré les différences, les écueils, les difficultés. Elle est diverse et vivante et
changeante. Elle est à la fois unique et plurielle.

La réalité livresque de la famille est aussi multiple qu’elle. Elle reflète ses états, elle propose des pistes de réflexion, elle soutient, fait sourire, rire, pleurer, réfléchir. Les éditeurs qui s’y consacrent le font avec humanité. Les livres que nous publions visent, à leur modeste manière, à faire du bien, à redonner espoir. Il n’existe pas de truc ni de solution toute faite. En effet, chaque
famille est unique, tout comme chacun de ses membres. Nos livres doivent rendre compte de cette unicité, rendre possible la distance nécessaire à la compréhension, au partage des connaissances et à la transmission des savoirs.

Québec, ville littéraire

Collections, volume 6, numéro 1
Mars 2019

Québec, ville de littérature UNESCO… Quelle mouche a bien pu piquer le comité de sélection? On associe facilement Québec à la radio plutôt qu’au livre, pour le plus grand abrutissement de nos cervelles… et pourtant, les Presses de l’Université Laval ainsi que les Presses de l’Université du Québec tiennent haut le flambeau de la connaissance et font rayonner le savoir québécois à travers le monde francophone, à partir de notre chère ville.

L’UNESCO a su voir en Québec une perle rare, un lieu magique de création et de diffusion, associé à une population amoureuse des lettres et des arts littéraires. Nous devrions emprunter ses lunettes et nous mettre à voir ce joyau, à nous en emparer et à le façonner pour notre plus grand bonheur.

S’ABONNER (OU OFFRIR UN ABONNEMENT!)

Voici trois bonnes raisons de lire la revue Collections :

  • Être à l’affût des parutions des maisons d’édition québécoises et franco-canadiennes.
  • Découvrir des titres en faisant une incursion dans un genre littéraire ou au cœur d’un thème.
  • Consulter des articles de fond et des entretiens mettant de l’avant des auteurs, des éditeurs ou d’autres acteurs du milieu du livre.
Abonnement numérique
Gratuit
Abonnement papier
1 an (4 numéros) 25 $

* Si vous vous abonnez, vous commencerez à recevoir la revue dès la prochaine parution. Si vous souhaitez que votre abonnement commence avec l’édition en cours, veuillez le préciser dans la section « Commentaires », accessible en cliquant sur « Procéder au paiement ».
Les bibliothèques et les librairies peuvent recevoir la revue Collections gratuitement. Pour un abonnement, communiquez avec Audrey Perreault, éditrice et responsable des abonnements et de la publicité.

Publicité

Vous souhaitez joindre le lectorat de la revue Collections?

Faites comme plusieurs maisons d’édition, librairies, regroupements et événements littéraires, et réservez votre espace publicitaire dans le prochain numéro!